Baie d’Hạ Long, Huê et Hội An

Le 16 février : Merveilleuse baie d’Ha Long terrestre

Nous prenons la route en direction de la baie d’Ha Long terrestre. Cette région est appelée la baie d’Ha Long terrestre car elle est parsemée de pitons rocheux comme dans la baie d’Halong mais sur la terre. Nous faisons une balade à rames au travers d’anciennes rizières inondées où d’immenses pitons rocheux reflètent dans l’eau limpide, c’est magique !! Nous traversons une petite grotte dont les stalactites reflètent également dans l’eau transparente à tel point qu’il est presque impossible de faire la différence entre le reflet dans l’eau et la partie emergée de la grotte, c’est assez impressionnant. Nous faisons ensuite une balade à vélo au milieu des rizières dans lesquelles les paysans sont toujours en plein travail de labourage et de repiquage. Nous finissons la journée par la visite des temples Dinh Tien Hoang et Lê Dai Hanh.

Le 17 février : La tant attendue Baie d’Ha Long

Petit incident lorsque nous attendons pour embarquer sur la jonque afin de faire une croisière et de passer la nuit dans la tant attendue baie d’Ha Long : la croisière est annulée. En effet, tous les bateaux ont reçu l’ordre de ne pas quitter le port car un naufrage a eu lieu dans la nuit faisant 12 morts. C’est la grande déception !! Comment imaginer venir au Vietnam sans voir la fameuse Baie d’Ha Long ?? Heureusement, notre guide réussit à négocier une balade à bord d’une jonque de croisière journalière, quelques heures passées dans le circuit touristique traditionnel au lieu d’une nuit dans un lieu un peu plus en retrait (loin du tourisme de masse) mais bon, au moins nous pouvons malgré tout, voir de nos propres yeux les magnifiques pitons rocheux se jetant dans l’eau couleur émeraude et ça, ça vaut vraiment le détour. Nous passons la nuit dans un hôtel de luxe avec vue sur le grand pont de Ha Long (qui, pour l’anecdote, ressemble fortement au viaduc de Millaud en France). Notre guide nous emmène diner avec lui dans un « resto » (si on peut appeler ça ainsi) typiquement vietnamien où nous mangeons des palourdes délicieuses (cuites dans un bouillon de légumes) et, descendons (à trois) une bouteille de Saké. Une journée qui commençait plutôt mal mais qui finit plutôt bien !!

Le 18 février : Retour sur Hanoi

Sur le chemin du retour vers Hanoi pour prendre le train direction Huê, nous visitons :
– Le temple de Tran
– Un village de métiers où des jeunes en difficulté apprennent et exercent des métiers manuels comme la broderie, la couture, la laquerie, la sculpture, etc … nous achetons deux tableaux brodés à la main
– La pagode But Thap

Le 19 février : La capitale culturelle du Vietnam : Huê

Après une nuit en train couchette, nous arrivons de bon matin à Huê.
Nous commençons par visiter la cité impériale de la dynastie des Nguyen. Ensuite, nous allons trainer du coté de l’embarcadère où un vietnamien nous accoste: « Hello ! I’m a captain on a boat ! do you want a tour? ». Intéressés que nous sommes pour atteindre la pagode de Thien Mu (ou pagode de la dame céleste), nous lui proposons 400 000 dongs pour un aller retour (l’équivalent de 16 euros) et nous voilà partis pour une croisière de deux heures en tête à tête sur la rivière des 5 parfums.
Nous gagnons ensuite en taxi le tombeau impérial de Minh Mang. Ce tombeau impérial ressemble un peu à un temple, il est gigantesque, très bien situé au milieu d’une forêt de pins et entouré d’un lac.
Nous finissons notre journée dans un adorable salon de thé enfoui dans un petit jardin avec lanternes, lampions et bonsaïs.

Notre bateau privé sur la rivière des parfums.

Les 7 étages de la tour de la pagode Thien Mu représentent les 7 réincarnations de Bouddha.

Les 20 et 21 février : Hội An : Ville magique !

Nous arrivons pour notre premier jour à Hội An aux alentours de midi, après une balade dans les rues animées de la ville nous aimons déjà beaucoup cette petite ville proche de la mer pour son esprit très décontracté propice aux vacances. Le soir venu, c’est la surprise, à la tombée de la nuit, la ville s’illuminent de mille et un lampions multicolores, c’est magnifique, c’est magique !! Je suis complètement sous le charme !! Une balade au bord de la rivière éclairée, un petit resto en terrasse (fondue vietnamienne au menu) avec vue sur la rivière et les lampions. Une soirée parfaite.
Deuxième journée à Hội An remplie d’achats de souvenirs et de robes faites sur mesure pour moi la fashion victim. Une après-midi en vélo jusqu’à la plage, nous nous perdons en chemin mais découvrons avec plaisir les rizières et les bassins aquatiques du coin. Toujours ces oiseaux blancs au long cou et long bec dont la tête seulement dépasse des rizières. La nuit tombe à nouveau sur Hội An et la magie ré-opère, nous sommes toujours emerveillés par le charme de cette ville. Toujours autant de lampions multicolores magnifiques et ce soir, des matelots ont eu l’excellente idée de disperser des lampions flotteurs sur la rivière, c’est juste merveilleux !! Une autre soirée parfaite.

Banh Vac (rose blanche) est une spécialité culinaire de Hội An. Ce sont des raviolis à la poudre de crevette. Un vrai délice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :